Le CERAC aux côtés des personnes âgées dans le Mbam-et-Kim

L’association caritative présidée par la première dame, Chantal Biya, leur a remis des dons mardi à Ngambé-Tikar.

Pour le bien-être des  personnes âgées, le Cercle des Amis du Cameroun (Cerac) de la première dame Chantal Biya, ne fléchit devant aucun obstacle. Mardi, une délégation de l’association caritative a bravé plus de 300 km de route pour donner du sourire aux personnes âgées du département du Mbam-et-Kim, région du Centre, dans le cadre de la Journée mondiale des personnes âgées. Affaiblis et démunis pour la plupart, ces hommes et femmes, parfois handicapés, ont quitté la place des fêtes de Ngambé-Tikar, les mains pleines de cadeaux. Le Cerac leur ayant apporté des sacs de riz, maïs, arachides, oignons, sel, des cartons de lait, pâtes alimentaires, d’huile et de sucre… Sans oublier que chacun avait également  droit à une couverture et une torche rechargeable.
A en croire le chef de délégation, Jacqueline Koung à Bessiké, ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Mme Chantal Biya honore et soutient les personnes vulnérables, chaque fois que c’est possible. En prolongeant la célébration à Ngambé-Tikar, le Cerac veut sensibiliser la communauté nationale sur l’impératif moral et social qui consiste à soutenir les personnes âgées. Et pas seulement. « Votre fille Chantal Biya m’a chargée de vous dire qu’elle vous aime, qu’elle vous soutient et qu’elle veut améliorer vos conditions de vie », a déclaré Jacqueline Koung à Bessiké.  Et au cours de la même cérémonie, les associations de femmes et regroupements de pygmées ont reçu de nombreux matériels d’entretien et agricoles. Notamment des cartons de savon, des brouettes, égreneuses, dépulpeuses, pulvérisateurs, bottes, tenues de travail, machettes, houes, limes… Tandis que le Centre de santé de Ngambé-Tikar a eu  des lits d’hospitalisation, chaises roulantes, matelas, bidons d’alcool, entre autres.
Ce qui n’a pas laissé les bénéficiaires indifférents. Joseph Mbatou dira en leur nom que « la venue du Cerac à Ngambé-Tikar est un témoignage éloquent de la sollicitude constante de sa présidente-fondatrice envers les populations vulnérables, quel que soit leur lieu de résidence. Nous lui adressons un merci spécial pour ce geste de grande générosité ». Le maire de la ville, Mathieu Belinga Iyawa a, quant à lui, reconnu que « la visite du Cerac à Ngambé-Tikar relevait du rêve. Ce rêve est aujourd’hui une réalité, preuve de l’affection de Maman Chantal Biya pour tous ses enfants, sans exception, y compris ceux qui vivent dans les régions les plus reculées du pays ».