Déraillement d’Eséka: le geste des femmes ministres

Elles ont remis hier après-midi au ministre de la Santé publique, plus de cinq millions de F pour la prise en charge des blessés dans les différentes formations.

Poussées par l’instinct maternel, les femmes membres du gouvernement ont rencontré le ministre de la Santé publique hier après-midi. L’on a, entre autres noté la présence de Pauline Irène Nguéné des Affaires sociales, Madeleine Tchuinté, de la Recherche scientifique, Rose Mbah Acha du Contrôle supérieur de l’Etat, Minette Libong li Likeng, des Postes et  Télécommunications et Jacqueline Koung à Bessiké des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières. Clémentine Ananga Messina, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement rural et Koulsoumi Alhadji Boukar, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Forêts et de la Faune étaient également présents.
Marie-Thérèse Abéna Ondoa, ministre de la Promotion de la femme et de la Famille dira alors en leur nom, que les femmes ministres ont décidé de venir en aide aux blessés du déraillement d’Eséka. Pour la petite histoire, elle raconte que « quelques jours après l’accident, nous nous sommes retrouvées et avons décidé de faire cette contribution financière. Il nous était difficile de la remettre parce qu’on ne maîtrisait pas très bien les contours du dossier. A ce jour, Camrail a assuré certains frais, mais nous avons encore des patients dans des formations sanitaires. C’est à ce titre que nous avons décidé de remettre 5 150 000 F, au ministre de la Santé publique. Lui qui maîtrise les effectifs et les problèmes des accidentés dans les formations sanitaires ». André Mama Fouda, qui avait à ses côtés, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, a remercié les femmes membres du gouvernement, pour ce geste qui d’après lui, fera beaucoup de bien aux victimes de ce déraillement.