Célébration: Moni Bile se refait une jeunesse

Le chanteur a décidé de partager son expérience à l’occasion de ses 35 années de carrière.

37 ans plus exactement que Moni Bile a lancé sa carrière musicale, en 1979. Mais le chanteur de 59 ans a préféré arrondir ce chiffre à 35 pour la célébration en 2016. Ça fait plus joli sans doute. Une célébration en deux grands spectacles, Yaoundé le 3 décembre et Douala une semaine après, le 10. Occasion de revisiter une carrière riche de vingt albums et une centaine de compositions.
35 ans. Ces noces de rubis, le double disque d’or a décidé de les nommer «The moment». Le moment pour celui qui a fait les beaux jours du makossa, notamment dans les années 80, d’encourager la jeunesse, qui sera présente avec l’artiste sur scène. Il est donc question de « rassembler les jeunes à travers cet évènement. Maintenant, nous anciens n’avons plus rien à prouver. Il faut accompagner nos cadets », explique Moni Bile. Il annonce d’ailleurs la sortie d’ici la fin du mois, d’un maxi-single avec la jeune garde intitulé « Dipita », où on retrouvera entre autres l’un de ses plus grands succès «Bijou», remixé avec le concours de voix actuelles, 34 ans après sa naissance en février 82.
Ce projet fait partie d’une plus grande initiative, portée par l’Association pour la culture (Apc) de Moni Bile. Il s’agit « d’aider les jeunes à émerger. Il faut les amener à faire un peu comme nous. La musique est hégémonique. Il ne suffit pas d’en faire, il faut aller dominer l’autre chez lui. Nous avons rempli des salles à travers le monde. Nous avons été au firmament, dominé le continent africain grâce au makossa », se souvient celui qui reste un dandy de ce style musical, la tenue toujours soignée, le nœud-papillon jamais de travers. Il insiste : « J’ai eu beaucoup d’argent en vendant des disques. J’ai eu deux disques d’or ». Ses disques d’or, « Osi tapa lambo lam » sorti en décembre 82 et « Chagrin d’amour » en 1983, sont des chansons qu’on lui demande toujours d’interpréter aujourd’hui, quelle que soit la scène de la planète.